VENTILATION - HOTTES DE CUISINE - ASPIRATION CENTRALISÉE - Entrées d'air - Bouches d'extraction - Conduits

Les entrées d’air sont généralement posées sur des ouvertures pratiquées sur les traverses hautes des ouvrants des menuiseries. Elles permettent de faire entrer de l’air neuf dans les pièces de services. Ces kits d’entrées d’air sont en PVC, aluminium ou acier laqué ; ils comprennent un auvent extérieur (grille) et en intérieur un cache entrée d’air. 

Il existe plusieurs types d’entrée d’air : fixe, autoréglable ou hygrorégable.

Les entrées d’air fixes ou autoréglables sont caractérisées par leur module, à savoir la quantité d’air qu’elles peuvent laisser passer (par exemple 30 m3 par heure).

Les entrées d’air hygroréglables ont une section variable suivant le taux d’humidité de la pièce.

Les grilles dites acoustiques sont munis de chicanes limitant le passage des bruits extérieurs. 

L’air vicié est aspiré par les bouches d’extraction placées en partie haute (en plafond ou sur les parois de gaines dans les immeubles collectifs) Elles peuvent être elles aussi autorégables ou hygrorégables. 

Les conduits aérauliques relient les groupes d’extraction aux bouches d’extraction et les moto ventilateurs aux bouches d’insufflation.

En pavillon individuel, ils sont généralement en matière plastique souple et armés d’un fil de fer en spirale. Il existe également des conduits souples en aluminium. Des conduits en PVC rigide sont également employés. Les conduits peuvent être également calorifugés ; on parle de conduit double peau.

Des manchons de raccord, des dérivations en T ou en Y, des répartiteurs, des pieuvres facilitent l’installation des réseaux. 

Dans les constructions collectives, les réseaux sont composés de conduits en acier galvanisés.

Aucun enregistrement trouvé. Essayez sans mot clé.