PEINTURES - VERNIS - LAQUES - ENDUITS POUR INTÉRIEUR

Décorer, colorer, protéger : plusieurs systèmes à découvrir :

 

Le niveau de finition que l’on peut demander à un travail de peinture, de lasure ou de vernis dépend de :

  • la nature du support (les professionnels parlent de subjectile). S’agit-il de subjectile à base de plâtre, à base de liant hydraulique, bois et panneaux de bois, métaux ferreux ou non ferreux ; y-a-t-il un revêtement ancien ? Des travaux préparatoires, des travaux d’apprêt seront éventuellement nécessaires.
  • l’état de finition recherché A, B ou C.
  • l’aspect : coloris, brillance (définie par le terme « brillant spéculaire » mat, satiné, brillant), lisse, finement poché, poché, structuré

L’état de finition C est tel que le subjectile est recouvert et coloré par la peinture ou la lasure ; il reflète la surface du subjectile ; des défauts de masquage et des inégalités de brillance sont possibles. La finition C est pochée ou structurée.

La finition A est la plus uniforme ; elle est légèrement pochée ou lisse et de faibles défauts sont tolérées. Ces défauts sont toutefois liés au subjectile.

La finition B, la plus courante, pochée ou structurée, est une finition intermédiaire dans laquelle quelques défauts d’aspect, des traces d’outils d’application, des irrégularités de rechampissage sont admis. Ces défauts sont toutefois liés au subjectile. 

Des états de finition dite spécifique tels que finition lisse tendue (laque), enduit décoratif structuré (ou texturé) peuvent être atteints. 

Les produits de préservation du bois sont spécifiques à ce matériau. Les lasures assurent la finition des bois tout en laissant visible le veinage du bois

Les peintures de sol amènent couleur et facilité d’entretien à un sol de garage. 

Les enduits intérieurs à base de mortier ou les enduits de peinture sont une solution décorative des murs et plafonds. 

Des peintures, lasures ou vernis peuvent amener des fonctions plus particulières

La teneur en COV (Composés Organiques Volatils) de tous ces produits ne doit pas dépasser la valeur limite définie dans la Directive n° 2004-42/CE du 21/04/04. Chaque produit doit être accompagné de son étiquette de classement (A+, A, B et C).